Une technique thérapeutique qui vaut le coup d’être connue : l’EMDR

Vous avez remarqué que certains événements précis du passé vous pèsent parce qu’ils sont toujours associés dans le présent à une émotion intense ? Vous avez l’impression que votre émotion vous submerge toujours dans la même situation ? Vous pensez avoir été victime d’un traumatisme important qui existe encore d’une manière ou d’une autre dans votre présent ?

Si c’est le cas, l’EMDR peut vous libérer d’une manière que vous ne pouvez même pas imaginer actuellement. C’est LA technique qui a eu, dans mon cas personnel, des résultats impressionnants !

Qu’est-ce que l’EMDR ?

EMDR signifie “Eye Movement desensitization and reprocessing”, c’est une technique de désensibilisation et de reprogrammation par mouvements oculaires. Elle a beaucoup été utilisée aux Etats-Unis pour soigner des syndromes de stress post traumatiques et se développe de plus en plus en France. Le processus neurologique activé permet au cerveau de « digérer » les restes de la situation passée, de diminuer ou supprimer la charge affective négative associée ainsi que d’inverser la pensée négative sur soi-même en lien.
Comme pour toute technique thérapeutique, il faut privilégier des thérapeutes formées de manière sérieuse. Vous pouvez les retrouver ici : http://www.emdr-france.org/web/annuaire-general/

Comment se déroule une séance (d’après mon expérience personnelle) ?

Les premières séances permettent de faire un retour global sur les événements marquants de sa vie et de créer un climat de confiance et de sécurité avec le thérapeute. Puis peut commencer la séance d’EMDR.
Après avoir ciblé une situation, l’émotion associée et le changement souhaité par le patient par rapport à ce ressenti, le thérapeute demande au patient de se concentrer sur une image représentative de la situation tout en laissant venir les émotions et sensations physiques associées. Le patient précise ce que cette situation évoque de négatif à son propos (exemple : je suis nulle), puis ce qu’il souhaiterait que ça évoque (je suis confiante). Ensuite, le patient évalue son niveau de perturbation sur une échelle de 1 à 10 (10 étant le niveau de perturbation maximum) ainsi que la partie du corps dans laquelle se fait sentir la perturbation. Suite à cet « état des lieux », le patient fixe le doigt du thérapeute qui est assis face à lui en décalé et va suivre du regard le mouvement de droite à gauche du doigt ; tout en restant concentré sur la situation initiale. Le thérapeute amène des pauses entre les mouvements de doigt afin de faire verbaliser au patient son état (ce qu’il ressent, ce qu’il pense, …). Petit à petit, grâce à une guidance bienveillante du thérapeute, l’émotion s’exprime pleinement pour ensuite diminuer et disparaître à la fin de la séance. Parfois, plusieurs séances sont nécessaires pour traiter complètement la situation traumatique.
L’aspect impressionnant est la possibilité de passer en moins d’une heure d’un état émotionnel intense et désagréable face à l’évocation d’une situation à une distanciation émotionnelle par rapport à cette même situation !

Les points positifs :
– Thérapie courte
– Prise en compte de l’aspect émotionnel
– Retour direct sur le résultat de la séance : distanciation émotionnelle réussie ou non

Les points négatifs :
– Réceptivité différente d’une personne à l’autre (comme beaucoup de thérapies)

Pour conclure, c’est une méthode thérapeutique qui, combinée à un suivi plus  « intellectuel « , peut libérer rapidement et durablement d’un poids  émotionnel avec lequel on pensait devoir vivre toute sa vie.

Publicités