Accompagner son enfant dans la pratique de la pleine conscience

                 Votre enfant a eu l’occasion de découvrir la méditation à l’école ou dans un groupe d’activité extrascolaire, ou tout simplement vous pratiquez vous-même la méditation de pleine conscience et vous avez envie de l’y associer. Vous pourrez trouver quelques pistes ci-dessous.

atelier-1

                Un enfant apprend énormément par mimétisme. Vous faites et il vous imite. D’où l’importance, en tant que parent, d’avoir déjà compris et surtout vécu ce qu’est la pleine conscience et, dans l’idéal, de la pratiquer régulièrement de manière formelle ou informelle.

                Si ce n’est pas votre cas, ne baissez pas les bras, le partage avec votre enfant sera juste différent mais d’une richesse indéniable : il vous montrera et vous pourrez l’imiter.

                Le partage d’un moment de pleine conscience, formelle ou informelle, en famille peut résulter de l’alternance de ces deux situations. L’adulte peut apprendre d’un enfant, tout autant que l’enfant peut apprendre de l’adulte.

              Il est nécessaire toutefois de ne pas chercher un résultat dans cette pratique en argumentant : « Viens, nous allons méditer, ça t’apprendra à être plus calme. » ou « Qu’est-ce que tu es agité ! Il est grand temps que tu viennes méditer » mais plutôt d’y trouver un moment de partage familial. La méditation n’est pas une activité comme faire de la cuisine pour manger un gâteau au goûter ou de faire une activité sportive pour se dépenser. Nous le verrons ci-dessous, le fait de ritualiser ce partage peut aider grandement à rester dans cette idée de partage.

  • Partager une pratique formelle

Ce qu’on appelle pratique formelle consiste en un moment déterminé pour pratiquer la pleine conscience à travers différents exercices cadrés. Il peut être intéressant de créer un rituel autour de cette pratique en suivant ces éléments :

  • Délimiter un moment: le soir, au coucher de l’enfant ; le dimanche après-midi quand vous et lui êtes disponibles ; le matin avant de partir à l’école. À vous de voir quel moment est le mieux dans votre rythme de vie. Si, à ce moment déterminé, lui ou vous-même n’êtes pas disponibles pour ce moment de pleine conscience, ne le faites pas. Ce ne sera pas bien grave. Ce sera peut-être parfois votre enfant qui vous réclamera ce moment.
  • Créer un lieu dédié: coussins confortables, tapis de sol, bougies, lumières tamisées, etc.
  • Être installé confortablement: traditionnellement, les postures de méditation peuvent être strictes. Néanmoins, ici, le plus important sera de vous sentir bien. Assis ou allongé selon les exercices, veillez à être confortablement installés.

Et concrètement, comment faire ?

  • Soit votre enfant veut partager un exercice avec vous et vous le laissez faire. Vous êtes alors en position d’apprenant
  • Soit vous avez suffisamment pratiqué la pleine conscience et vous guidez oralement l’exercice en le faisant vous-même ou non en parallèle.
  • Soit vous avez peu de connaissance en pleine conscience et les ouvrages de méditation adaptés aux enfants seront là pour vous. Vous pourrez alors soit lire le texte de l’exercice à votre enfant, soit vous reposez sur le CD fourni avec l’ouvrage pour pratiquer avec lui.

Vous pouvez trouver des informations sur les différents manuels sur l’article suivant: Manuels de méditation, relaxation et yoga pour enfants. Sachez que Calme et attentif comme une grenouille à partir de 5/6 ans est facilement utilisable et complet, c’est un incontournable.

Si vous ne pouvez pas prendre le temps de lire un ouvrage complet, commencez par un exercice et son explication ; puis quand vous sentirez le besoin d’en découvrir un autre, faites le suivant…

Vous trouverez également des exercices repris de ces ouvrages et expérimentés sur la page: récapitulatif des exercices de mise en pratique

N’ayez pas peur de répéter plusieurs fois le même exercice même si cela vous semble rébarbatif en tant qu’adulte, soyez à l’écoute de votre enfant et de son besoin.

  • Partager une pratique informelle

          La pleine conscience peut se pratiquer au quotidien à chaque instant : une promenade familiale en étant ouverts aux sons, aux couleurs, aux odeurs ; un brossage de dents en observant le mouvement de la brosse à dents dans sa bouche ; un repas en savourant à travers chacun de nos sens le goût, la couleur, l’odeur de ce met ; etc. Cela change une vie ! Les enfants sont naturellement plus en pleine conscience que nous, adultes, alors n’hésitez pas à les observer!

Profitez de cette chance de pouvoir partager un moment tel que celui-ci avec votre enfant. Bonne pratique!

Publicités